La Vision Intérieure – De l’ouverture à la paix, il n’y a qu’un pas

Posted on

 

La vision intérieure est un espace d’interprétation singulier de ce que l’on voit, ressent, de ce qui se passe, de ce qui est… Elle est parfois si étriquée par nos difficultés à voir au-delà du banal, de l’épreuve, de l’apparence, du détail que l’on en vient à s’enfermer dans des schémas reproductibles à l’infini sans apercevoir le moindre espoir de mieux.

Cette vision est altérée par le vécu, l’environnement, le conditionnement, la personnalité… Mais elle peut se libérer en travaillant sur Soi, en se rééduquant à une ouverture beaucoup plus profonde  de son oeil interne et sans dictat.

La vision intérieure est avant tout un phare éclairant qui présente la possibilité de plusieurs images de ce qui se passe, de ce que l’on vit ou perçoit. Il s’agit à la fois d’une image multi-dimensionnelle, angulaire, de forme, directionnelle qui créée d’incalculables versions… Elle offre d’infinie possibilités et ouvre les portes du mieux-vivre et être pour avancer avec quiétude.

 

Cela diffère de l’ouverture d’esprit qui qualifie l’attitude d’une personne faisant preuve d’une grande tolérance, manifestant de l’intérêt, de la curiosité et de la compréhension pour les idées qui diffèrent en partie ou totalement des siennes.

En effet, lorsque l’esprit s’ouvre, il accepte plus volontiers ce qui est. Cela est bénéfique pour regarder les choses sous un nouvel angle, percevoir d’autres perspectives et aller de l’avant.

 

Lorsqu’une personne déploie sa vision intérieure et  la révélation de sa vraie nature, elle commence à voir une autre réalité à l’intérieur d’elle-même, en plus de celle qu’elle ressentait auparavant. Elle perçoit cette nouvelle réalité de façon plus intense que notre réalité courante et ressent ce qui détermine et ce qui se passe dans notre réalité profonde.

Cette nouvelle réalité révélée, nommée « le monde culminant » est un monde de forces qui lui sont dévoilée. Elles agissent à l’intérieur de son désir, en lui apportant toutes sortes d’expériences et d’impressions, illustrant différentes formes et images à l’intérieur de Soi.

Une sensation nouvelle qui n’a aucun lien avec le passé est alors éprouvée.  La connexion opère entre ces nouvelles sensations et images pour projeter la version d’une réalité plus élevée.

Chaque force, chaque sensation ainsi exprimée dans « le monde culminant » a son propre résultat sur ​​l’image que nous voyons ici, dans « le monde basique ». C’est comme si chaque objet ou chaque action de ce monde a sa propre force debout derrière lui, qui le soutient, l’utilise et l’anime.

 

Il est possible de rester dans les limites d’un esprit borné à une version restrictive ou bien tendre vers ce qui n’apparaît pas à l’évidence, mais laisse devant Soi un boulevard d’intersections liées au libre arbitre.

Elargir, approfondir et enrichir sa vision intérieure, revient à ouvrir grand les portes de sa vie, créer son propre chemin, trouver ses solutions, rencontrer ceux et celles qui ouvriront d’autres portes ou feront vivre des expériences. Mais ce n’est pas tout, à force d’entrainement, il est plus aisé de  déceler les illusions, détecter l’abuseur, démêler le vrai du faux, sauter par-dessus les pièges – Et oui ! Un bon outil prompt à la  lucidité ! C’est aussi, une énergie qui libère les opportunités de choix qui s’offrent à Soi.

 

 

C’est vrai, qu’il n’est pas évident quand tout tombe en lambeau autour de Soi, que les épreuves s’accumulent, que les choix mènent surtout à des voies raisonnées et non adorées, de promouvoir la vision qui fera passer la lumière à travers tout ça. Et pourtant, c’est par là que tout commence…  Plus on voit les choses (même toutes petites) avec intérêt, curiosité, différence et  profondeur dans  le mouvement ; plus la vision change, grandit, s’améliore et dessine devant elle des pas-sages insoupçonnés.

Alors, comment faire ? Comment peut-on réparer cette brèche qui rend l’existence pénible ? Simplement en enlevant la main qui camoufle cette fissure pour ainsi laisser entrer la lumière et lever le voile des voies de passage obstruées et sombres. C’est à la fois simple et complexe !

Cela ne dépend que de Soi, nous avons notre libre arbitre en toute chose même dans ce qui est fragile, difficile et imposé par la vie. Rien ne peut venir exclusivement de l’extérieur pour changer l’existence. Vous pouvez avoir une occasion incroyable dans un tournant de votre vie et ne pas la saisir. Vous pouvez également vivre de dures épreuves et en sortir grandit, plus mature, passer un cap, saisir une nouvelle direction. Nos réflexes instinctifs/inconscients  de peur, d’aveuglement, le manque d’estime de Soi, l’Ego, le Mental… Provoquent des réactions de fuite, d’immobilisation ou d’agression, de l’abattement et des illusions d’incapacité qu’il convient de dépasser.

 

La vision intérieure influence tout le système interne qui pilote notre vie ; c’est même elle qui aide à tenir dans l’insurmontable, dans les périodes de détresse… Elle ouvre un champ d’énergie nécessaire à l’intuition pour l’entendre, la reconnaître, la suivre… Elle est aussi, le guide qui permet de repérer les vrais signes de l’Univers car la vision intérieure est avant tout, liée au cœur, à l’âme qui seule sait et guide.

 

Imaginez être à bord d’un bateau à voile qui symbolise le moyen de transport de votre chemin. Si son gouvernail dysfonctionne (vision restreinte), ce sera comme entrer dans un couloir sans pouvoir faire autrement que suivre un seul et même cap défini. En revanche, si le gouvernail est mobile (vision intérieure profonde) alors il est possible d’aller là où la voie se dessine  judicieusement vers des possibilités qui donneront la voix du choix à faire.

 

La vision (au-delà du sens visuel premier), lorsqu’elle est développée, a une tendance fâcheuse à laisser l’Être humain voir la beauté des petites choses, à sourire aux petits riens, à se satisfaire de ce qu’il a, vit, ressent, à se positionner autrement, à faire des choix, à changer de direction au besoin… Et par conséquent, le laisser être l’acteur de sa propre vie sans être dans une constante frustration !

La vision intérieure serait-elle alors le noyau centrale qui pilote toute la structure de l’Être, ouvre sa conscience sur son corps, l’amour qu’il se porte,  ses relations, son environnement, ses possibilités, la responsabilité de son existence et son libre arbitre ? C’est cela donc, qui fait la différence entre celui qui décèle les signes et celui qui ne les voit pas ? Entre celui qui sourit à l’apparition d’une libellule et celui qui bougonne toute la journée ? Est-ce ainsi qu’un individu trouve solution à un problème alors qu’un autre se lamente et mène  son entourage dans un cercle vicieux ?

Est-ce vrai alors que la suite de ma vie dépend essentiellement de comment je vois les choses et comment je réagis ensuite ?

Oui !  La façon de voir mène à l’ouverture d’un monde plus grand, plus beau avec plein de possibilités, d’expériences et à la réalité profonde de ce qui se passe dans une autre dimension ! Il n’est pas dit que la vie sera simple mais elle devrait être bien plus facile,  fluide et sympa à vivre…

 

Accepter que rien ne soit blanc ou  noir, mais que tout est nuancé, rend la vie plus paisible et plus apprêtée à accueillir ce qu’il y a de beau à venir.

 

La vision intérieure ouvre des portes insoupçonnées dans l’appréciation de Soi, des Autres et de la vie en général. Elle aide à voir au-delà, à être à l’écoute de sa voix intérieure et à suivre le meilleur chemin.

 

De l’ouverture à la paix en Soi, il n’y a qu’un pas…

 

Des outils ludiques existent pour permettre d’améliorer sa vision intérieure, reste plus qu’à trouver celui qui convient !

 

Tous droits réservés – Myriam Haudebert – photo-vidéothérapeute, communicatrice émotionnelle

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *